• Tourisme religieux

Le Chemin de Sainte Julie

Le trésor d’entre les trésors de ce chemin est le complexe monastique de Santa Giulia

Le Cammino de Santa Giulia propose l’itinéraire effectué à l’époque longobarde pour le transport de la dépouille de la Sainte martyre, de Porto Pisano (Livourne) à Brescia.

Le chemin remonte à l’année 763 ap. J.-C. Ce fut le Roi lombard Desiderio (Didier), avec sa femme Ansa, à vouloir que les reliques de Santa Giulia soient gardées dans le monastère bénédictin féminin de San Salvatore in Brescia, fondé par eux en 753 ap. J.-C. Très probablement le voyage fit étape, durant le transport, dans les monastères et forteresses les plus solidement contrôlés par le pouvoir longobard.

C’est pour cela que le Chemin croise les localités de transit les plus fréquemment traversées à l’époque du haut Moyen-âge, en suivant des branches de la Via Francigena le long de la route à partir de Livourne, à travers Lucques, la Garfagnana, les Apennins, Parme, Fontanellato, Busseto, Crémone, jusqu’au vieux monastère bénédictin féminin de Santa Giulia in Brescia.

L’ itinéraire serpente à travers la campagne italienne oubliée des grands parcours, les vallées toscanes, les forêts des Apennins et la plaine du Pô: une manière de découvrir la nature et le paysage  de territoires riches en art et en histoire.

À Brescia vous serez conquis par le monastère de Santa Giulia, avec la basilique de San Salvatore et ses précieux stucs et fresques de l’époque longobarde et par la zone archéologique du forum romain, inscrit lui aussi au patrimoine mondial de l’Unesco. La conception et la localisation du Musée de la ville, abrité à l’intérieur du monastère, le rendent unique en son genre.

Des témoignages de l’histoire, de l’art et de la spiritualité de la province de Brescia de la préhistoire à nos jours, sur un espace d’exposition de 14.000 mètres carrés. Le lien fort entre les objets que vous trouverez exposés et les murs qui les accueillent représente la particularité du musée. La collection actuelle de Santa Giulia compte environ 11.000 pièces, dont des objets celtes tels casques et phalères, des portraits et bronzes romains, des témoignages de l’époque longobarde, des objets funéraires, mosaïques et fresques.

Le symbole de la ville est la Vittoria Alata (Victoire Ailée), le grand bronze remontant au deuxième quart du Ier siècle ap. J.-C. Découverte en 1826, elle a récemment fait l’objet de recherches, qui ont amené de nouvelles pistes dans l’analyse de l’histoire de l’art antique et de la vie de Brixia (l’antique Brescia).

 

5 BONNES RAISONS POUR PARCOURIR CET ITINÉRAIRE

  1. On commence par Brescia, Piazza Paolo VI avec deux cathédrales: l’Ancienne et la Nouvelle, à côté l’une de l’autre mais présentant deux styles complètement différents. La première de style roman, la seconde entre baroque et néoclassique, elles méritent toutes deux une visite. 
     
  2.  Vous visiterez les lieux de la tradition qu’Alessandro Manzoni indique dans l’un de ses ouvrages les plus célèbres, l’Adelchi, qui évoque la chute du règne longobard. 
     
  3.  Si vous aimez les moteurs, visitez le Musée des Mille Milles, dédié à la légendaire course automobile de voitures historiques, conçu pour retracer les étapes de la course. Vous pourrez admirer quelques-unes des voitures protagonistes. 
     
  4.  Si vous souhaitez un peu de tranquillité, il vous suffira de vous diriger vers un des lacs voisins, entourés de montagnes ou de collines où sont plantées les vignes de Franciacorta. Au Lac d’Iseo vous pourrez vous promener le long des rives et découvrir des villages de pêcheurs au milieu des oliveraies; au Lac de Garde en revanche, profitez de la détente offerte par les Thermes de Sirmione. 
     
  5.  En partant de la vieille ville et en montant jusqu’au sommet de la Colline Cidneo pour arriver au Château de Brescia, vous trouverez deux musées historiques mais surtout une vue splendide sur le chef-lieu et, si le ciel est dégagé, sur le paysage aux alentours. La ville de Brescia est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco pour trois endroits différents: les œuvres du centre historique (“Les Longobards en Italie. Les lieux du pouvoir 568-774 siècle ap. J.-C.”, reconnu en 2011), les sites de la Vallée Camonica (premier site italien, reconnu en 1979) célèbre dans le monde entier pour ses extraordinaires richesse et variété de gravures rupestres, et les sites palafittiques de l’arc alpin concentrés dans la zone du Bas du lac de Garde (reconnu en 2011).

Sur le même thème

Églises à Mantoue

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Mantoue

Lecco: Lieux et Chemins de la Foi

La province de Lecco, trésor de foi et culture. Des monastères, des églises et monuments religieux. Un itinéraire culturel et spirituel
  • Tourisme religieux
Lecco: Luoghi e Vie della Fede

Églises à Varese

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Varese

Églises à Cremona

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Cremona

De Ca' de Mazzi à Corte Sant'Andrea

Etape 5 du chemin des moines
  • Tourisme religieux
De Ca' de Mazzi à Corte Sant'Andrea

Églises à Monza

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Monza

La Via Spluga

Le Spluga (Splügen), “col sublime”, sauvage et fascinant, et son chemin, à l’intérieur d’une vallée sauvage mais riche en histoire
  • Tourisme religieux
La Via Spluga

Eglises en Lombardie

  • Tourisme religieux
Églises en Lombardie, nos conseils

Sotto il Monte Giovanni XXIII

  • Tourisme religieux
Sotto il Monte Giovanni XXIII

Via Regina

La Regina delle Vie (la reine des voies), antique, essentielle.
  • Tourisme religieux
Via Regina

Églises à Lecco

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Lecco

le Chemin des Francs

Une Voie qui a des siècles durant conduit les pèlerins vers le sud pour arriver à la Ville Éternelle tant convoitée.
  • Tourisme religieux
le Chemin des Francs

Églises à Lodi

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Lodi

Églises à Brescia

  • Tourisme religieux
Quelles églises visiter à Brescia

Églises à Côme

  • Tourisme religieux
Quelles églises voir à Como

La Via Palmaria Burdigalense

Du bas du Lac de Garde, le plus ancien parcours vers la Terre Sainte documenté par un pèlerin. C’est la Via Palmaria Burdigalense
  • Tourisme religieux
La Via Palmaria Burdigalense

Le Chemin Clunisien de Franciacorta

À la découverte des Abbayes clunisiennes
  • Tourisme religieux
La Strada Cluniacense della Franciacorta

Via Priula

Des sentiers et des chemins champêtres. Jusqu’au château de San Vigilio, en funiculaire
  • Tourisme religieux
Via Priula

De Maiano Sant'Angelo Lodigiano à Ca' de Mazzi

Variante de l’étape 4 du chemin des moines
  • Tourisme religieux
De Maiano Sant'Angelo Lodigiano à Ca' de Mazzi

Itinéraire de la Ligne Cadorna

Le sentier de la paix. De chemin défensif à itinéraire naturel
  • Tourisme religieux
Itinerario Linea Cadorna